Nada Surf

Pochette pour nada-surf.jpg

Nada surf est diffusé sur

  • Addict Alternative
  • Addict By La Détente Générale
  • Addict Lounge
  • Addict Rock
  • Addict Star

Biographie

N ada Surf est un groupe de musique, formé en 1992 à New York, que l'on peut classer comme rock alternatif ou power pop. Le groupe a une réputation mondiale, il a pu effectuer des tournées aux USA, Canada, Europe, Australie, Brésil notamment (voir cette carte). Cette longévité a permis à Matthew, Daniel et Ira de réaliser quatre albums studio. En 2007, ils préparent un cinquième opus.

Leurs chansons ont été diffusées dans des séries américaines populaires tel que Six Feet Under, Newport Beach, How I Met Your Mother. Ils font même une apparition dans Les Frères Scott.

En 2007, le groupe légendaire des années 1970 America a effectué une reprise de la chanson Always Love sur son album Here & Now, à laquelle ont participé Matthew et Ira.

Leur 5e album, Lucky, est sorti le 4 février 2008.

Membres :

* Matthew Caws (guitare et chant)
* Daniel Lorca (basse et chant)
* Ira Elliot (batterie et chant) : Ancien membre des Fuzztones, qui rejoint le groupe en février 1995 en remplacement de:
* Aaron Conte (batterie)
* Louie Lino (claviers) : Également producteur, il se joint régulièrement au groupe sur les scènes américaines

Nada Surf est formé au début des années 1990 par Matthew Caws et Daniel Lorca. Tout deux ont partagé les bancs du Lycée Français de New York (USA) et ont fait leurs études en Belgique et en France. Ils ont joué dans plusieurs groupes, dont The Cost of Living et Because Because Because. Leur premier batteur se prénomme Dan, le groupe y fait allusion plus tard dans la chanson The Plan (album High/Low). Dan est remplacé par Aaron Conte, avec qui le groupe enregistre son premier deux-titres : The Plan/Telescope (1994/Stickboy), ainsi que la démo Tafkans, version brute de High/Low. De cette démo sont extraits des titres du deuxième vinyl, Deeper Well/Pressure Free (1995/Deep Elm Records), de Karmic et de North 6th Street.

Aaron fini par quitter le groupe et est remplacé début 1995 par Ira Elliot, ancien batteur des Fuzztones, groupe très présent sur la scène New-Yorkaise des années 1980, et dont Matthew et Daniel étaient fans. Ils avaient rêvé pendant plusieurs années de demander à celui-ci de les rejoindre, mais avaient jugé plus pertinent d'attendre d'acquérir un certain niveau. L'arrivée d'Ira au sein de Nada Surf est un élément fondateur, puisque dès lors, l'ambition de Matthew et Daniel est décuplée, car s'ils veulent garder un tel batteur, ils doivent voir grand.

Aussi, quant au terme d'un concert à la Knitting Factory auquel ils assistent ils croisent Ric Ocasek, ancien membre des Cars, et producteur notamment de Weezer, ils ont le courage de lui donner, sans conviction, une copie de Tafkans. Quelques jours plus tard, Ric les rappelle afin de leur dire qu'il est intéressé mais désire réenregistrer l'intégralité des chansons. Dans le même temps, le groupe finalise un accord avec Elektra. Un producteur, une maison de disques, High/Low est lancé.

Au cours de l'été 1996, Nada Surf tourne aux États-Unis aux côtés de Superdrag, et le tube Popular inonde les ondes et traverse l'Atlantique. Nada Surf conquiert ensuite l'Europe, où sort en septembre 1998 The Proximity Effect, produit par Fred Maher. En fait, leur maison de disque trouve que cet album ne comporte pas de hit à la mesure de Popular, et fait enregistrer au groupe plusieurs reprises, dont Black & White (The dBs) et Why Are You So Mean To Me? (Vitreous Humor), afin d'en faire un single. Mais lassés par les velléités du directeur artistique, Nada Surf juge que l'album est complet et refuse tout nouveau changement (Elektra suggérant même d'inclure une version acoustique de Popular). Aussi, cet album ne sortira pas outre Atlantique, et alors que le groupe est en tournée promotionnelle en Europe, leur label les lâche, et cesse notamment de leur transmettre les demandes d'interview qu'il reçoit. Malgré tout, cet album recevra un très bon accueil en France, et le groupe s'embarque pour une tournée de 30 dates françaises en mars 1999.

S'ensuit une année de bataille légale afin d'obtenir les droits de The Proximity Effect, procédure qui aboutit en 2000, permettant au groupe de sortir cet album sur leur propre structure créée à cet effect: MarDev, inspiré du prénom de la grand-mère maternelle de Matthew. Reste à reconquérir le public nord-américain, ce qui est fait avec de longs mois de tournées, permettant également de lever quelques fonds afin de financer un nouvel album.

Courant 2001, ils enregistrent la plupart des titres de Let Go, produits et réalisés, entre autres, par leurs amis, Louis Lino et Chris Fudurich, qui avait réalisé The Proximity Effect. Ceux-ci sont payés en billets de $1 et $5, argent issu de la vente de merchandising au cours des tournées effectuées. L'album est loué tant par les critiques que par le public, et le single Inside of Love marche très bien sur les ondes. Bien que quelques critiques y voient une expression de la mélancolie new yorkaise post 9-11, Let Go a été composé avant ces événements. Ceci marque une étape marquante pour le groupe, qui pour la première fois a pu prendre son temps, travailler sans aucune pression, sans directeur artistique, n'étant soumis qu'aux seules exigences de leur créativité. Les fans, toujours actifs en ligne, attendent de longs mois une date de sortie, sans cesse reportée, mais le résultat final compense largement les années de manque. Comme toujours, ce sont des mois de tournée qui s'enchaînent, dont beaucoup de festivals durant l'été 2003.

Enfin, après dix ans de labeur, Nada Surf est enfin accueilli avec le même enthousiasme des deux côtés de l'Atlantique, et non plus seulement en Europe. En effet, leur quatrième album The Weight Is a Gift' (produit entre autres avec Chris Walla) rencontre un succès similaire avec le single Always Love.

Nada Surf a achevé de tourner pour The Weight Is A Gift en octobre 2006, et travaille depuis au prochain opus, Time for Plan A attendu pour janvier 2008. Ils se sont pour celà rendus aux studios Robert Lang, à Seattle, en mars 2007, travaillant sous la direction du producteur John Goodmanson, et devraient commencer la promotion du nouvel album au cours de l'automne.

C'est le titre Popular extrait de leur album High/Low (Haut/Bas) qui a révélé en 1996 Nada Surf; le titre est diffusé en boucle sur toutes les radios et sur toutes les chaînes télévisées, classé #11 du classement « US Billboard Modern Rock », l'album atteignant la 63ème position dans le Billboard 200.

L'album suivant, The Proximity Effect (L'effet de proximité), n'attire pas l'attention qu'il mérite, faute de promotion puisqu'il ne sort qu'en Europe et sans réel soutien de leur maison de disque de l'époque, amorçant le départ du groupe. Après deux ans de procédures judiciaires afin d'obtenir les droits sur l'album, Nada Surf le sort aux États-Unis sous son propre label, MarDev, en août 2000. Il reçoit alors de très bonnes critiques, qualifié de Pet Sounds for the New Millenium. Les membres du groupe reprennent une vie quasi "normale" tout en composant et en tournant afin de financer la réalisation du prochain album.

Après quatre ans de "pause", sort Let Go (Laisse aller), qui est accueilli très positivement par le public et unanimement par la presse spécialisée. La chanson Inside of Love est diffusée à la radio et atteint même la 73ème position au Royaume-Uni, une performance que ni Popular ni les deux précédents singles de Let Go n'ont réussie. Les mauvaises langues diront que Let Go a permis à Nada Surf de renaître de ses cendres, alors que les observateurs souligneront que le groupe n'a jamais cessé d'exister et de tourner.

Leur dernier album en date : The Weight Is a Gift (Le poids est un cadeau), dont le tube "Always Love" est issu, atteste du délicat songwritting de Matthew Caws et de leur amour des harmonies et mélodies. À noter que le groupe, sensible à la culture française, a repris cet été Alain Souchon avec le titre La p'tite bill est malade, après des adaptations de l'Aventurier (Indochine) en 2003 et de Au Fond du Rêve Doré (Françoise Hardy).

Contrairement aux opus précédents, quasiment aucun titre du prochain album, Lucky, produit par John Goodmanson (Death Cab for Cutie, Harvey Danger, Blonde Redhead), enregistré en mars dernier et attendu pour début 2008, n'est pour l'instant parvenu aux oreilles du public, par le biais d'enregistrements de concerts. On peut spéculer sur l'inclusion des chansons I Want to Take You Home,peu diffusée parmi les fans, ou une version retravaillée de I Like What You Say, parue sur une BOF (John Tucker Must Die) en 2006 , mais ce sont là les deux seuls titres que l'on puisse avancer.

User-contributed text is available under the Creative Commons By-SA License and may also be available under the GNU FDL.

Source : lastfm

Tags

alternative, alternative rock, indie, indie rock, rock

Discographie

Artistes Similaires

ÉCOUTEZ-NOUS PARTOUT