Muse

Pochette pour muse.jpg

Muse est diffusé sur

  • Addict Alternative
  • Addict By La Détente Générale
  • Addict Lounge
  • Addict Rock
  • Addict Star

Biographie

M use est un groupe de rock britannique apparu sur la scène musicale britannique en 1994. D'abord baptisé Fixed Penalty puis Rocket baby dolls, le trio est composé de Matthew Bellamy, Christopher Wolstenholme et Dominic Howard.

L'origine du nom Muse

Lors d'un cours d'arts plastiques, les trois jeunes musiciens découvrent le mythe des neufs muses, filles de Zeus et Mnémosyne dans la mythologie grecque. C'est alors que le groupe « Rocket Baby Dolls » devient « Muse ». Matthew Bellamy explique ce choix : « il est facile a mémoriser, court, puissant » ; « ça passe bien sur une affiche de concert, on le retient facilement » ; « c'est classe, non ? ».

La reconnaissance (Muscle Museum, 1998-1999)

Bien que Muse soit un groupe britannique, Ils ont toujours cherché à se démarquer de la Britpop, même si celle-ci connait un énorme succés, notamment à l'époque de leur début. Leurs principales influences sont la scène grunge du début des années 1990, Nirvana notamment, ainsi que le rock mélancolique et envolé de Radiohead (Ce groupe se détachant également de la Britpop par leur anti-conformisme). Muse introduit beaucoup d'autres influences dans ses musiques, notamment dans leur dernier album Black Holes and Revelations, notamment Queen, Prince et des rythmes hispanisants.

Au cours d'une série de concerts à Londres et à Manchester, ils tentent de se faire connaître. C'est alors qu'ils font la connaissance de Dennis Smith, le propriétaire de la maison de disques Sawmills. Ils sortent leur premier « EP » (mini-album), en 1997 sous le label Dangerous Records. La sortie de leur second mini-album, Muscle Museum, marque un tournant dans la carrière de Muse en attirant l'attention du journaliste musical Steve Lamacq, qui écrit un article sur eux dans le magazine « New Musical Express ».

Le nom Muscle Museum vient du fait que « muscle » est le mot juste avant « muse » dans le dictionnaire anglais, et que « museum » celui juste après.

La percée (Showbiz, 1999-2000)

Leur premier album, Showbiz (1999), est produit par John Leckie (qui a travaillé avec Radiohead sur l'album The Bends). Le style agressif de cet album et les nombreuses références lyriques rappellent le groupe à ses débuts.

La sortie de Showbiz leur permet d'assurer la première partie des concerts de Foo Fighters et de Red Hot Chili Peppers aux États-Unis devant plus de 20 000 spectateurs.

La consécration (Origin of Symmetry, 2001-2002)

Le groupe s'assagit et écrit son deuxième album, Origin of Symmetry. Cet album est novateur, et propose un style plus imposant et des sons plus électroniques que le précédent.

En 2002, ils sortent un CD et un DVD live, Hullabaloo, enregistrement de leur concert à Paris. Ces sorties permettent à Muse d'atteindre les sommets des ventes britanniques.

Sur cet album se trouvent les des plus grands succès de Muse, entre autres Bliss, New Born ou encore Feeling Good (repris de Nina Simone).

La confirmation mondiale (Absolution, 2003-2004)

Le 22 septembre 2003 sort leur troisième album, Absolution, qui leur vaudra un large succès et une notoriété mondiale. L'album comporte le titre diffusé sur Internet Stockholm Syndrome, ainsi que le single Time Is Running Out. Fort du succès de cet album, le groupe entame une longue tournée qui le mènera sur les plus importants festivals d'Europe et se terminera au Earl Court de Londres. Malgré cette popularité accrue en Europe, le groupe a du mal à percer sur le continent nord-américain.

Le renouveau (Black Holes and Revelations, 2006-)

Black Holes and Revelations est le quatrième album de Muse, sorti en 2006. Ce nouvel opus subit une influence electro et le style du groupe s'enrichit de nouvelles sonorités. Il comprend 11 chansons (12 sur la version japonaise, comprenant le morceau « Glorious »).

On compte également plus de b-sides à la sortie de l'album que sur toute la période Absolution, ce qui témoigne d'une forte inspiration : Crying Shame, Glorious et Easily.

Black Holes and Revelations présente un véritable mélange des genres, avec des sonorités électroniques proches des groupes ABBA, Queen, Depeche Mode.

L'album est un succès: au bout de six mois d'exploitation, il s'est vendu à près de 3 millions d'exemplaires, dont la moitié en Europe.

Muse a aussi confirmé son statut de groupe live grâce à plusieurs récompenses telles que le Q Award du meilleur concert (Best live act) et a aussi reçu une récompense aux Brit Awards.


Un nouvel opus : The Resistance (2008-2009)

Le successeur de Black Holes and Revelations est actuellement terminé et sortira le 14 septembre 2009 selon Warner Bros. Matthew Bellamy laisse entendre qu'un orchestre jouera sur l'album et orienté vers une musique plus classique, intégrant des cuivres et plus de trompettes ainsi qu'un morceau mêlant le R'n'B et l'opéra italien (à lire dans le Rock mag de mai et dans Guitar Part). L'enregistrement de l'album a débuté au mois de novembre 2008 dans le studio de Matthew Bellamy au Lac de Côme, en Italie.

Le leader du groupe a récemment annoncé qu'il aimerait bien ne plus sortir d'album de manière traditionnelle, mais de publier plusieurs chansons à la fois sur internet de façon périodique, afin de permettre aux fans de choisir leurs préférées et en sortir un best of par la suite.Cependant il semblerait que ceci ne s'appliquera pas à l'album en cours de réalisation.

De plus, il a ajouté, au mois d'avril 2008, qu'il souhaiterait une collaboration avec The Streets, rappeur britannique : « Nous aimerions faire une réponse anglaise au groupe Rage Against The Machine, un mélange de rap et de rock, cela pourrait être marrant. » Ainsi, le 5 août 2008, les sites traitant de Muse diffusent en téléchargement libre le jam Who Knows Who, une chanson inédite enregistrée à la volée par Muse et The Streets. D'après Matthew Bellamy, « ce n'est qu'un jam que nous avons enregistré tard le soir et sur lequel The Streets a posé sa voix, nous ne comptions pas en faire une chanson sérieuse mais nous (Muse) sommes ravis que cette chanson ait été diffusée librement sur le web ».

Ils assurent vouloir nous offrir un album meilleur encore que tous les autres. D'après les récentes réponses des membres du groupe sur le site officiel, ce nouvel album serait le plus ambitieux à composer. En effet Matthew Bellamy explique que le groupe arrange lui-même tous les détails au niveau de l'orchestre afin d'avoir une grande liberté mais cela prend plus de temps.

« Il y a une nouvelle chanson en trois parties, qui tient plus de la symphonie que de la chanson, sur laquelle je travaille sporadiquement depuis plusieurs années. Comme un important pourcentage de la composition est instrumental, je n'ai jamais voulu collaborer avec un arrangeur pour les cordes parce qu'ils se “l'approprient”. Alors je fais les arrangements des parties instrumentales moi-même ce qui prend beaucoup de temps en raison de mon inexpérience pour un projet de cette envergure. Elle devrait normalement se retrouver sur les trois dernières pistes du prochain album. »

Sur cet attendu Monstre symphonique (Exogenesis), le leader du groupe déclare : « C'est un grand morceau qui a trois parties différentes qui sont connectées entre elles pour faire un tout. Un genre de trois chansons en une. Ça commence assez doucement et finit en une sonorité très heavy en passant par quelques autres styles avant d'y arriver. »

Début février, le site Microcuts.net déclare dans un nouvel article que le nouvel album sortirait en septembre 2009 et qu'une tournée allait directement découcher. Source provenant de la Warner et qui a été aussi diffusée par le célèbre blog MuseLive. L'information parle aussi d'une toute première date de concert : il s'agit du Zénith de Toulouse le 25 novembre.

Le 2 juin 2009, la tournée européenne The Resistance Tour a été annoncée sur le site officiel. Elle comporte une trentaine de dates dans plusieurs pays d'Europe.

Le premier single de The Resistance est Uprising et a été diffusé le 3 août 2009 à partir de 21H00 sur les radios françaises.. Toutefois, dès la nuit du 2 au 3 août, le titre pouvait déjà être écouté dans son intégralité sur internet. La pochette de l'album a quant à elle été dévoilée le 4 août 2009.

"United States Of Eurasia", quatrième morceau de l'album est désormais disponible sur le site officiel de Muse. Il a été diffusé pour la première fois sur la radio britannique BBC Radio One le 20 juillet au soir dans l'émission de Zane Lowe.

User-contributed text is available under the Creative Commons By-SA License and may also be available under the GNU FDL.

Source : lastfm

Tags

alternative, alternative rock, indie, rock

Discographie

Artistes Similaires

ÉCOUTEZ-NOUS PARTOUT