KT Tunstall

Pochette pour kt-tunstall.jpg

Kt tunstall est diffusé sur

  • Addict Alternative
  • Addict By La Détente Générale
  • Addict Lounge
  • Addict Rock
  • Addict Star

Biographie

K T Tunstall (née Kate Tunstall le 23 juin 1975 à Édimbourg) est une auteur-compositrice britannique, d'origine écossaise du côté père et chinoise côté mère. Sa musique varie du folk à des titres plus pop.

Son pseudonyme KT est un jeu de mot sur Katie : « En fait, il a un peu plus de style que Kate qui me fait juste penser à la fille d'un fermier » rit-elle. KT Tunstall s'inscrit dans la tradition des auteurs-compositeurs-interprètes classiques comme Rickie Lee Jones, Carole King et Fleetwood Mac, et dans celle des auteurs-compositeurs écossais contemporains comme Texas, Fran Healy, Teenage Fanclub et The Beta Band.

Enfance

Katie a grandi dans la ville universitaire de Saint Andrews ("beau mais abrité, une petite bulle"), sans oublier qu'elle avait été adoptée à la naissance. « J'ai grandi en sachant que j'aurais pu avoir un million de vies différentes. Ça rend ta vie mystérieuse et ton imagination est décuplée. »

Carrière Musicale

Les débuts dans la musique (1999-2003)
Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

Eye To The Telescope (2004-2005)

Son premier album Eye To The Telescope est la conséquence de cette imagination investigatrice. « Mes chansons examinent et explorent de petites émotions spécifiques, des situations ou des histoires », explique-t-elle. « Ce sont des chansons de table de cuisine, comme une conversation entre moi et une autre personne. C'est presque comme si un extraterrestre avait été envoyé pour obtenir des échantillons émotifs des êtres humains et les rassembler sur un disque. »

KT a passé son enfance dans les collines écossaises avec ses parents amoureux de la nature. La musique n'avait jamais vraiment fait partie de sa vie jusqu'à ce que son frère aîné découvre les joies du metal. "Je me serais assise en dehors de sa chambre et j'aurais enregistré sa musique à travers la porte."

Son premier album était la bande originale du film L'Histoire sans fin, mais son préféré est Hunky Dory de David Bowie. « Sa musique a vraiment déclenché mon amour pour l'écriture et les choses un peu spatiales » dit-elle. « J'étais à fond dans les livres de science-fiction étant gosse. Mon papa est physicien et il avait l'habitude de nous emmener mes frères et moi dans son laboratoire quand nous étions petits. Nous jouions à des jeux avec de l'azote liquide et des générateurs Van de Graaff. Il avait les clefs de l'observatoire de l'université St Andrew et il nous réveillait au milieu de la nuit pour nous montrer la comète de Halley. C'est en partie pourquoi l'album s'appelle Eye To The Telescope. »

La jeune et active KT a appris le piano, puis la flûte et peu à peu sa voix a développé son individualité haute en couleurs, "Je suis sûre que j'ai appris à chanter parce que quelqu'un m'a donné une bande d'Ella Fitzgerald - elle était mon professeur de chant."

Pendant son adolescence, KT a commencé à écrire ses propres chansons, "Mais c'était juste des idioties à l'eau de rose dégoulinantes d'amour, un vomi complet d'amour pour petit chien. Mais moi, je croyais que je rockais." À 16, elle a appris la guitare, s'entraînant avec un livre de musique. C'en est fini de ce sentimentalisme qu'elle juge alors excessif.

À la recherche d'expériences et d'indépendance, elle remporte une bourse à l'école du Kent dans le Connecticut, en Nouvelle Angleterre et participe à des concerts avec les Grateful Dead et 10.000 Maniacs. Elle a également formé son premier groupe, The Happy Campers, et a joué une foule de concerts populaires. "Après la deuxième semaine où je jouais une musique très ouverte, j'étais leur 'invitée spéciale d'Écosse !'," se rappelle-t-elle.

La prochaine étape de son odyssée personnelle est un cours de musique au Royal Holloway College, où elle a essayé de former un autre groupe, mais n'a pas réussi. "Je suis parvenue à gagner la Battle Of The Bands avec un joueur de mandoline ! C'était moi ou onze groupes de goth et j'ai gagné."

Après avoir "vaincu les goths", KT est retournée à Saint Andrews et a été immergée dans la scène populaire qui a engendré The Beta Band et Fence Collective, formé un groupe avec Pip Dylan des Fence et rectifié son goût avec un régime au parfum de James Brown, Lou Reed, Billie Holiday, Johnny Cash et PJ Harvey.

Quelques années et groupes plus tard, c'était le moment de vérité pour KT Tunstall. C'est à Londres qu'elle se forge des relations de travail et conclut ses premiers contrats. Elle a commencé à faire des projets d'écriture avec l'auteur-producteur suédois Martin Terefe, Jimmy Hogarth d'Orcadian et Tommy D, lui aussi londonien. Avec plus de cent chansons dans sa poche, elle travaille avec son nouveau groupe à son premier album et a à la barre Steve Osborne producteur légendaire d'U2/New Order/Happy Mondays.

« Steve était producteur et ingénieur - il a tout fait. Il m'a même invité à rester avec lui et sa famille comme ça nous pourrions travailler plus longtemps. Nous avons enregistré l'album dans un petit studio sympa dans les bois du Wiltshire. C'était la maison de ce type handicapé. La cabine vocale était le plan incliné pour son fauteuil roulant entre sa chambre à coucher et la salle de commande. Comme ça tu pouvais chanter en descendant ou en montant. C'était parfait, si cru. Il y avait cette petite cabane dans le jardin où tous les groupes locaux répètent. C'était comme La Délivrance. »

Sans les locaux psychopathiques, vraisemblablement. Et aucun banjo de combat non plus. "Je n'ai pas voulu prendre trop d'équipement dans le studio parce que c'est quand tu dois être inventif que tu obtiens la musique intéressante. Tom Waits dis que si tu veux quelque chose qui ressemble à une boîte de carton frappée par une botte, alors il faut frapper une boîte de carton avec une botte."

Cette approche basse qualité, viscérale, « bottée » a été inspirée par la conversion récente de KT au sifflement et au crépitement du blues primitif. "Dans l'ensemble, je suis une personne positive, mais j'aime le côté sombre de la musique et je voudrai toujours explorer cela. C'est un album qui sonne très positif mais il y a des choses dessous, c'est clair."

Depuis la sortie de Eye To The Telescope, ma vie a été un ensemble flou des concerts, d'abord comme support pour Joss Stone, puis une tournée en Europe, en chantant avec 'klezmer hip-hop' du groupe Oi Va Voi, qui a mis le feu à la scène d'Avalon à Glastonbury. "C'était comme un soleil qui flambe et j'ai continué avec un collier turquoise, une robe glamour et des bottes boueuses et ça a vraiment été le meilleur concert, vraiment émotif. J'ai eu des emails de personnes disant qu'elles ont pleuré. Elles ont promis que ce n'était pas à cause des drogues."

Pour l'avenir, il semble que KT Tunstall n'ait pas l'intention de changer de voie : « Je ne me le suis jamais demandé. Je n'ai jamais eu un plan de secours. Je sais que je ne ferai jamais rien d'autre. »

User-contributed text is available under the Creative Commons By-SA License and may also be available under the GNU FDL.

Source : lastfm

Tags

alternative, female vocalists, indie, pop

Discographie

Artistes Similaires

ÉCOUTEZ-NOUS PARTOUT